Comment choisir les meilleures bûches pour votre poêle ou cheminée ?

Lorsque l’hiver pointe le bout de son nez et que les températures commencent à tomber, c’est généralement à ce moment précis que nous commençons à penser à notre source de chauffage pour l’hiver. Si vous aimez le chauffage au bois, il y a quelques facteurs importants à prendre en compte lorsque vous choisissez le bois pour alimenter votre feu.

Choisir des bonnes bûches n’est pas aussi simple que d’aller chez votre fournisseur de bois local, de prendre ce qui est le moins cher et de le jeter sur le feu pour voir ce qui se passe. Le type de bois de chauffage que vous choisissez aura un impact énorme sur les performances énergétiques de votre cheminée, sa durée de vie et, surtout, sa sécurité. Si vous utilisez notre guide pour choisir le meilleur bois pour votre cheminée, vous serez parfaitement équipé pour tirer la maximum de votre source de chaleur.

Propriétés du bois de chauffage

Le bois est une substance naturelle, ce qui signifie qu’il est vulnérable aux variations causées par son environnement. Le type d’essence, l’âge et les conditions météorologiques sont autant de facteurs qui auront un impact sur les performances de chauffage de votre bois de chauffage.

Choisir entre le bois dur ou le bois tendre

Les deux principaux types de bois disponibles sont le bois dur et le bois tendre. Ces termes font référence à la quantité de cellules d’eau dans le bois, et non à la dureté du bois lui-même. Ce qu’il faut retenir et avoir en tête c’est que la majorité des bois tendres brûlent plus rapidement que les bois durs à haute densité, et leurs flammes sont plus hautes et plus intenses. Mais les bois durs dégagent plus de chaleur parce qu’ils brûlent plus lentement et de manière plus régulière, offrant ainsi une chaleur plus longue.

Le pouvoir calorifique des bûches

La mesure de la chaleur dégagée par la combustion du bois est appelée « chaleur disponible » et se mesure en kilojoules par gramme de bois. Un morceau de bois dur dégage plus d’énergie qu’un morceau de bois tendre car il est plus dense. Il convient toutefois de noter que les huiles contenues dans certains bois résineux peuvent augmenter le rendement calorifique de certaines espèces, mais seulement pendant une courte période. En fonction du type de bois que vous aurez choisi, vous n’aurez pas forcément le même rendement.

Le taux d’humidité dans les bûches

Les arbres sont des organismes vivants. Comme tout organisme vivant, il est en grande partie constitué d’eau. Un arbre fraîchement coupé est un peu comme une éponge imbibée d’eau. Avant que le bois puisse être utilisé pour chauffer votre maison, il doit être complètement et correctement séché. Il peut être difficile voir quasiment impossible d’allumer votre cheminée ou votre poêle avec du bois que l’on appelle “bois vert” (c’est-à-dire fraîchement coupé) et, une fois qu’il brûle, il ne dégage qu’environ 40 % de l’énergie que peut dégager une bûche bien sèche. Idéalement, le bois de chauffage devrait être séché à une teneur en humidité de 10 à 20 % pour un meilleur rendement. Vous pouvez mesurer la teneur en humidité du bois à l’aide d’un humidimètre pour bois.

Pour obtenir le meilleur rendement de votre bois de chauffage, il doit être coupé, fendu et empilé dans un endroit sec et bien ventilé pendant six à douze mois avant d’être utilisé. La meilleure solution pour bien faire sécher son bois de chauffage c’est l’utilisation d’un abri bûches d’extérieur. Si vous souhaitez plus d’information sur ce sujet, nous avons trouvé un site qui résume parfaitement l’utilité de cet objet et qui donne toutes les explications nécessaires (installation, utilisation, prix moyen etc.) → Cliquez ici

PETIT CONSEIL : Lorsque vous achetez du bois, ne partez pas du principe qu’il a été correctement séché. Si vous n’êtes pas sûr, demandez au vendeur combien de temps le bois a été séché ou vérifiez-le vous-même à l’aide d’un humidimètre. Dans tous les cas, prévoyez un temps de séchage supplémentaire.

L’allumage du bois de chauffage

L’allumage est une indication de la facilité d’allumage d’un morceau de bois de chauffage. Le bois de faible densité s’allume plus facilement que le bois plus dense. Les bois dont la structure contient des niveaux élevés de molécules instables, comme les conifères, s’enflamment et brûlent plus facilement que ceux dont les produits chimiques sont moins volatils. Plus le bois est sec, plus il est facile à allumer !

Quel est le meilleur bois de chauffage ?

Cela dépend fortement du bois disponible dans votre région. Le meilleur bois à utiliser diffère d’une région à l’autre en fonction de ce qui est facilement disponible. Vous pouvez trouver des petits producteurs pour vous fournir en bois de chauffage, comme vous pouvez le trouver dans les grands magasins spécialisés. Voici les différentes essences de bois qui disposent d’un excellent rendement énergétique :

  • Le chêne
  • Le frêne
  • Le hêtre

Arpette

Arpette, votre magazine généraliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *