NaissanceSanté 

Comment obtenir la prime de naissance de sa mutuelle ? Réponse ici

En tant que salarié, les formalités administratives que peut occasionner l’arrivée de votre bébé sont multiples, surtout si vous attendez le dernier moment pour vous lancer. C’est d’ailleurs un comportement à éviter si vous désirez profiter des avantages que vous pourriez tirer d’une inscription à la mutuelle santé. En plus de bénéficier d’une prise en charge des frais médicaux, il vous sera versé une prime de naissance. Cependant, la procédure d’obtention de cette compensation financière n’est toujours pas connue de tous. Comment obtenir la prime de naissance de sa mutuelle ? Réponse ici

Choisissez un forfait naissance pour votre mutuelle 

La garantie du remboursement de vos frais de santé commence par le choix d’une mutuelle santé qui cadre avec vos besoins. Après avoir vérifié que l’offre de l’organisme auprès duquel vous voulez souscrire vous convient, vérifiez ensuite si les services incluent un forfait de naissance. Ce dernier représente votre prime de naissance. Il s’agit d’une assistance financière portée aux parents qui attendent ou qui ont eu un bébé selon les complémentaires.

Ces prestations peuvent donc être versées avant ou après l’arrivée de l’enfant. Il est important d’accorder une importance particulière à tous les détails de l’offre, puisque tous les assureurs ne proposent pas ce forfait dans leur contrat. Toutefois, si cette prestation n’est pas contenue dans la mutuelle, vous pouvez changer les termes du contrat. En cas de refus de la part du complémentaire, il est conseillé de changer simplement d’assureur. 

Choisissez une mutuelle avec une prime de naissance élevée 

Les organismes d’assurance ne proposent pas des forfaits de naissance de même valeur. La somme versée en guise de prime de naissance mutuelle est donc variable en fonction du prestataire. C’est pour cela que vous devez prendre le temps d’analyser le plus d’offres possible sur le marché. Le montant de la prime se situe entre 50 et 200 €. En sachant que la valeur moyenne de la compensation est de 100 €, vous devez choisir une mutuelle offrant un forfait plus ou moins proche du seuil indiqué. 

Lisez aussi :  Les astuces pour choisir le meilleur e-liquide du marché

Par ailleurs, les formules contenues dans le contrat de la mutuelle santé peuvent également influencer le prix de la prime de naissance. Si vous désirez faire monter ce coût, il sera plus pratique pour vous d’opter pour une offre qui ne couvre pas trop de risques. Moins il y a de risques couverts, plus la valeur des prestations est colossale. 

Respectez les conditions requises pour bénéficier de la prime naissance 

Après avoir vérifié si le contrat de mutuelle choisi propose un forfait de naissance, il existe des conditions que vous devez respecter avant de bénéficier d’une prime de naissance. Premièrement, il s’agit des conditions de délai en ce qui concerne la demande de la compensation. En effet, en tant que parent, vous devez introduire la demande de la prime au cours du septième mois de la grossesse. Pour ce qui est des adoptions, les règles sont plus ou moins les mêmes. 

Par ailleurs, certains organismes de mutuelle santé permettent à leurs assurés de cumuler leur forfait avec d’autres compensations de naissance. De plus, tous les contrats de mutuelle santé ne proposent pas un versement de prime de naissance au nom du foyer. Il existe par exemple des mutuelles où le forfait de naissance est exclusivement versé soit au père, soit à la mère de l’enfant.

Dans certains cas, les complémentaires peuvent également considérer les deux parents de l’enfant comme bénéficiaire de la compensation. L’autre condition que les salariés ont tendance à négliger concerne l’inscription de l’enfant à la mutuelle. Cette formalité doit être remplie pendant les deux premiers mois de votre bébé. 

Lisez aussi :  Les oiseaux et les abeilles de l'aménagement paysager naturel

Changez de mutuelle santé pour opter pour un forfait naissance 

Les privilèges dont vous bénéficiez grâce à votre mutuelle santé peuvent subir des modifications avec l’arrivée d’un enfant dans votre foyer. Si votre contrat ne prend en charge que les frais médicaux, vous devez contacter votre complémentaire afin de savoir ce qu’il est de la prime de naissance. Vous avez des chances d’inclure ainsi de nouvelles prestations dans le contrat et d’obtenir votre compensation.

Cependant, certains prestataires peuvent se montrer inflexibles sur ce point. Dans ce cas, vous n’avez qu’à faire appel à un autre complémentaire. Vous pouvez soit rompre l’ancien contrat de mutuelle ou le cumuler avec une prime de naissance nouvellement souscrite. Rassurez-vous : toute personne qui souscrit un contrat de mutuelle santé a le droit de revoir ce contrat une fois par an. L’objectif de cette prérogative est de permettre au souscripteur de réévaluer ses droits et d’adapter les garanties à ses besoins. 

Bon à Savoir ! 

Contrairement aux autres prestations indemnitaires, la prime de naissance n’est subordonnée à aucune condition financière. Les organismes d’assurance ou les complémentaires évaluent la valeur de cette compensation sans tenir compte des ressources dont dispose le souscripteur. Vous jouissez donc de ce droit par le simple fait d’un contrat de mutuelle santé. Cependant, ce n’est que la naissance d’un enfant qui déclenche le processus d’obtention de cette prime. 

Vous pouvez obtenir une prime de naissance avec la CAF. Pour en apprendre plus à ce sujet, consultez le site internet de la CAF.

Articles sur les même sujet :

Leave a Comment